Poivre sauvage Voatsiperifery Madagascar

Au cœur des forêts de la Grande Île, le poivre sauvage pousse sur des lianes. Plutôt douce et boisée, cette variété de poivre assez rare parfumera et donnera une saveur assez unique à votre foie gras ou votre couscous royal. Comme vertus, le Voatsiperifery facilite la digestion. Il est aussi conseillé contre les maux de gorge.

L’origine de ce Voatsiperifery ou poivre sauvage vous assure un produit issu d’un milieu sauvage, donc cultivé sans produits chimiques.

Origine : Forêt tropicale du sud-est de Madagascar

Qualité : poivre entier

Poids /Quantité : 1 kg

Conditionnement :

  • En sachet de 1kg sous-vide
  • 20 sachets en raphia de 50gr prêt à vendre ou à offrir

DISPONIBLE EN BIO

Commande minimum : 5kg toutes épices confondues

Prix : Nous contacter

Le voatsiperifery ou le poivre sauvage de Madagascar

Le poivre sauvage ou voatsiperifery, est un poivre indigène de Madagascar. Sauvage, il pousse dans les grandes forêts du Sud de l’île. Ce poivre rare se démarque par son odeur fine et parfumée. Son piquant doux lui confère également un goût original. Servant à aromatiser vos plats, le voatsiperifery est un ingrédient aux multiples usages.

Culture du poivre sauvage ou voatsiperifery 

Le voatsiperifery pousse dans un climat chaud et humide. On le retrouve principalement dans les régions du Sud-est de Madagascar. Il se cueille à la main sur des lianes d’environ 20 ou 30 mètres de hauteur. D’ailleurs, certains cultivateurs ont décidé de couper les arbres pour une solution de facilité. Toutefois, la plupart des producteurs qui exportent, préfèrent les produits issus des milieux sauvages et cultivés sans produits chimiques. Cette tendance tend à renforcer la conservation de la faune et la flore qui habitent la forêt. De plus ce fait contribue à assurer la pérennité des espèces endémiques.

Description de cette épice rare de l’île rouge

Le voatsiperifery est la combinaison de deux mots malgaches « voa » et «tsiperifery ». Le premier terme signifie fruit. Le second fait référence à la liane piper borbonens dont il est famille. Il est également qualifié de poivre sauvage pour sa culture semi-sauvage dans les forêts primaires. Ce poivre typique de l’île rouge, à première vue, ressemble au cubèbe originaire d’Asie du Sud-Est. Ses grains sont plus petits et leurs tiges plus longues que ceux du poivre de Java. Doté d’un parfum unique, le voatsiperifery se distingue par ses arômes boisés. Son goût piquant moins prononcé le caractérise également. Il attise les papilles sans piquer. Selon le niveau de maturation, le voatsiperifery peut revêtir la couleur noire, rouge ou blanche. 

Histoire et autres informations sur le poivre sauvage de Madagascar

Etant rare, le voatsiperifery prospère généralement à l’état sauvage. C’est pour cela que le poivrier, le piper borbonens se trouve dans les dernières forêts tropicales humides de la Grande île. La cueillette reste un travail assez difficile étant donné que ça se fait sur des lianes de 20 à 30 m. Le séchage du poivre sauvage se fait au soleil et ça prend une semaine. Après le sechage, le voatsiperifery ne garde plus que 10% de son poids initial. Plus doux et fruité, il s’accommode très bien aux viandes, fruits de mer et surtout au foie gras. Moulu, il reste un bon assaisonnement pour nos sauces. Un véritable arôme pour les desserts, cet épice se marie merveilleusement bien avec le chocolat et les fruits tels que fraises, mangues, letchis et les rhubarbes. Enfin, il constitue un composant intéressant pour rehausser les cuisines-sucrées salées à base de miel.

Les bienfaits du voatsiperifery 

Bien que le voatsiperifery ne soit pas piquant comme les autres poivres, il dispose de nombreuses vertus.

  • Il est riche en antioxydant. Donc, le poivre sauvage a la fonction de capteurs de radicaux libres. Ces derniers sont responsables du vieillissement des cellules.
  • Le voatsiperifery est aussi un anti cancer. L’utilisation du poivre sauvage dans le traitement du cancer du sein démontre une limitation de la croissance des cellules souches qui font propager la tumeur.
  • Le poivre sauvage prévient et soigne les varices. Il favorise le décongestionnement des veines, donc permet une bonne circulation du sang.
  • La consommation du voatsiperifery peut nous aider à bruler les graisses. A chaque repas, vous pouvez bruler 10% de calories en plus en prenant du poivre (gélules ou sous autres formes).
  • Le voatsiperifery ou poivre sauvage permet aussi de soulager les sensations de brulure, les démangeaisons ou autres douleurs des manifestations hémorroïdaires.
  • Cette épice est un bon antibactérien et antiseptique.
  • Le poivre stimule l’appétit et normalise la digestion. Il est vivement conseillé de prendre cette épice en cas de constipation, nausées ou ballonnement.
  • La pipérine du poivre permet d’aiguiser les mélanocytes. Alors elle améliore la pigmentation de la peau des gens attrapés par le vitiligo.
  • La consommation de poivre augmente considérablement le taux de sérotonine. Donc il peut être considéré comme un excellent préventif l’insomnie, l’anxiété ou la peur.